Accueil > Actualité > Communiqué officiel de l’Institut du Bon-Pasteur.

Communiqué officiel de l’Institut du Bon-Pasteur.

Emission "Les infiltrés".

mercredi 28 avril 2010, par Abbé Philippe Laguérie

COMMUNIQUE OFFICIEL DE L’INSTITUT DU BON PASTEUR concernant l’Émission "Les Infiltrés".

Mercredi 28 avril 2010

L’Institut du Bon Pasteur condamne fermement et sans aucune forme de double langage tous propos racistes et antisémites comme tout recours à la haine et à la violence. Ainsi qu’il l’a toujours fait, comme en témoignent ses précédentes interventions, en particulier lors de ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Williamson.

Il réprouve comme inadmissibles et scandaleux les propos tenus par certains intervenants de cette émission, véritables marginaux déséquilibrés et dangereux.

Il dénonce aussi les procédés illégaux et parfaitement inqualifiables de journalistes sollicitant expressément des mineurs de treize ans pour leur faire tenir ces propos, tout comme les faux amalgames et mensonges et annonce qu’ils seront poursuivis en justice.

Il conteste tout lien du Bon-Pasteur avec quelque mouvement politique, comme aussi entre la paroisse Saint-Eloi et quelque groupuscule que ce soit, pas plus géographique que moral (La paroisse Saint-Eloi n’a pas de cave).

Il dénonce l’odieuse campagne de dénigrement dont l’Église Catholique et ses représentants, jusqu’au pape lui-même, font l’objet systématique depuis des mois dans les médias et dans laquelle s’inscrit cet épisode scandaleux.

Il invite tous les hommes de bonne volonté à travailler pour la paix dans l’Église et dans la société civile ainsi qu’à la vigilance nécessaire contre toute dérive sectaire.

Monsieur l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général
Monsieur l’abbé Guillaume de Tanoüarn, assistant
Monsieur l’abbé Christophe Héry, assistant

Messages

  • Nous adorons un juif crucifié.
    Nous venerons sa sainte mère juive.
    Notre Eglise a pour piliers 12 apôtres juifs.

    ET NOUS SERIONS ANTISEMITES ? ? ?

    • Merci pour cette clarification, merci pour votre oeuvre !

      Les attaques incessantes contre l’Eglise et Benoit XVI sont tellement systématiques qu’elles nous feraient fuir la société, ce qui signerait leur succès. Ce qui me gêne, c’est qu’elles ont trop systématiquement une orientation contre tout ce que le pape défend de continuité et de tradition, dans la doctrine ou le droit. Voit-on ou entend t-on des attaques contre le tenants du mariage des prêtres, de l’ordination des femmes, contre la presse progressiste et soi-disant catholique ? Est-ce à dire que la magnanimité ou tout simplement la miséricorde ne connaissent qu’un "camp" ?

      Est-ce que Mgr Aillet va comme vous être catalogué antisémite, intégriste (au fait, qu’est-ce que ça veut dire ?) et passéiste ? Il est pourtant si vigoureux et lumineux dans son ministère ! Est-ce que vous allez rester des moutons noirs ? Est-ce que le pape mourra panzercardinal, inquisiteur et presque nazi ? Non , je crois que la prière nous épargnera ces ignominies, tout comme votre oeuvre ou celle du Saint Père et de quelques-uns des évêques de France.

    • Merci monsieur l’abbé pour ce que vouv venez d’écrire,merci pour votre coutage et celui de vos collaborateurs.Pourrait savoir qui est le commanditaire de ce reportage vulgaire et au ras des paquerettes ?Je reste en profonde union de prière avec toute la paroisse de St Eloi,et vous prie de croire à mes sentiments respectueux et reconnaissants pour votre oeuvre.Marie de Bordeaux

    • Ce reportage est évidemment un cas d’école de manipulation et de désinformation.
      Il est nauséabond tant il s’attache à divers degré, à nuire à l’Église, l’armée, la rigueur pédagogique, les agriculteurs (on voit bien que certaines rencontres se passent sur des propriétés agricoles) etc. bref à tout ce qui nous constitue mais a aussi constitué notre civilisation.
      Cela dit, les propos tenus par les enfants, leur chanson obscène et insensée sur les juifs, mais aussi les propos tenus par les parents d’élèves sur les "rats qui quittent le navire", parlant des juifs pied noirs ne sont pas admissibles, même si on sait qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et que nos jeunes "fachos" n’en sont pas à tuer , fort heureusement, ceux qu’ils moquent sans finesse. leurs parents (et je crois bien connaitre ce milieu que je fréquente pour la belle liturgie tridentine mais dont le militantisme oublie trop souvent le fond au profit de la forme) sont souvent des "commandos de salon", très loin d’imaginer ce que peut être une scène de guerre et secrètement frustré de n’avoir pas suivi la carrière des armes, au delà de leur service militaire, tout en préférant plutôt la stabilité géographique et le confort de leur propriété de famille et de leur statut bourgeois (les smicards et les ouvriers sont rares chez les tradis, même si les familles nombreuses ne permettent pas non plus de s’enrichir, je connais le sujet).
      Il me semble que si ces parents, dans leurs échanges, aussi amicaux et intimes soient ils, étaient davantage conscients de la présence de Dieu, ils ne pratiqueraient pas ce genre d’humour, car imaginez vous sérieusement que Notre Seigneur, présent au milieu de nous, goûterait la plaisanterie relative aux juifs : "rats qui quittent le navire ?"
      Donc OK, "on" s’est fait piéger, mais remettons davantage de surnaturel dans nos propos, non pas pour se prémunir des journalistes et prévenir de nouvelles affaires, mais pour préserver nos enfants qui se mettent en péril par des prises de positions qu’ils ne comprennent pas et surtout pour travailler, en fils et filles de Dieu à l’œuvre de Dieu, ce qui est le vrai but de notre vie.
      cordialement.

    • merci pour votre commentaire que j’apprécie pour son honnêteté. Ne nous voilons pas la face, il existe dans nos milieux effectivement des "commandos de salon" pour reprendre votre expression si bien imagée et il s’agit là d’un réel problème de conversion

  • Ce "reportage" comme tout ce qui est excesif est sans valeur, les égarements qu’il a soigneusement amplifiés existent, certes, mais comme dans tous les mouvements, les catholiques traditionnalistes ne sont pas à l’abri des brebis galeuses ; cependant les propos condamnables ne sauraient représenter un mouvement.

    On parle toujours de la stigmatisation des jeunes des "quartiers" à propos des méfaits de certains et l’on crie à l’amalgame... Etrangement chez les "intégristes", le même principe ne joue pas, ils n’ont droit ni à l’erreur, ni à l’excès de zèle, encore moins à la sottise ou à la provocation. Mais alors ne serait-ce qu’on les croit parfaits ? Une sorte d’hommage en somme !

    Voilà comment relativiser ce portrait à charge que la télévision s’est plue à façonner.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.