Accueil > La Liturgie pour les nuls > Premier dimanche de Carême

Premier dimanche de Carême

samedi 13 février 2016, par Abbé Philippe Laguérie

La vidéo est disponible sur Youtube : https://youtu.be/ADD7ssgJtMM

Évangile selon saint Mathieu. (4, 1-11.)

En ce temps-là : Jésus fut conduit par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Et le tentateur, s’approchant, lui dit : "Si vous êtes fils de Dieu, dites que ces pierres deviennent des pains." Il lui répondit : "Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." Alors le diable l’emmena dans la ville sainte, et, l’ayant posé sur le pinacle du temple, il lui dit : "Si vous êtes fils de Dieu, jetez-vous en bas ; car il est écrit : Il donnera pour vous des ordres à ses anges, et ils vous prendront sur leurs mains, de peur que votre pied ne heurte contre une pierre." Jésus lui dit : "Il est écrit aussi : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu." Le diable, de nouveau, l’emmena sur une montagne très élevée, et lui montrant tous les royaumes du monde, avec leur gloire, il lui dit : "Je vous donnerai tout cela, si, tombant à mes pieds, vous vous prosternez devant moi". Alors Jésus lui dit : "Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que lui seul." Alors le diable le laissa, et voilà que des anges s’approchèrent pour le servir.


Épître de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens. (2 Cor. 6, 1-10.)

Mes Frères : nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain. Car il dit : "Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai porté secours." Voici maintenant le temps favorable, voici le jour du salut. Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que notre ministère ne soit pas un objet de blîme. Mais nous nous rendons recommandables de toutes choses, comme des ministres de Dieu, par une grande constance, dans les tribulations, dans les nécessités, dans les détresses, sous les coups, dans les prisons, au travers des émeutes, dans les travaux, les veilles, les jeûnes ; par la pureté, par la science, par la longanimité, par la bonté, par l’Esprit-Saint, par une charité sincère, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice ; parmi l’honneur et l’ignominie, parmi la mauvaise et la bonne réputation ; traités d’imposteurs, et pourtant véridiques ; d’inconnus, et pourtant bien connus ; regardés comme mourants, et voici que nous vivons ; comme chîtiés, et nous ne sommes pas mis à mort ; comme attristés, nous qui sommes toujours joyeux ; comme pauvres, nous qui en enrichissons un grand nombre ; comme n’ayant rien, nous qui possédons tout.


Offertoire ( Ps. 90, 4-5.)

Le Seigneur te mettra à l’ombre sous ses épaules et sous ses ailes tu seras plein d’espoir.


Communion

Le Seigneur te mettra à l’ombre sous ses épaules et sous ses ailes tu seras plein d’espoir. Sa vérité t’environnera comme un bouclier.


Introït (Ps. 90, 15 et 16.)

Invocábit me, et ego exáudiam eum : erípiam eum, et glorificábo eum : longitúdine diérum adimplébo eum.

Il m’invoquera et je l’exaucerai ; je le sauverai et je le glorifierai, je le comblerai de jours.

Messages

  • Cher Monsieur l’Abbé,

    Quel magnifique prêche !
    Vous me permettrez cependant quelques remarques sur Jean-Christian Petitfils, historien, oui mais qui se dit chrétien et qui "trouble" ses lecteurs avec certaines affirmations. J’ai pourtant lu son livre avec grand intérêt mais on ne peut le suivre sur tout - et je parle ici des faits historiques et non du domaine surnatrel, de la foi... !Ce qui est un comble pour un livre écrit par un historien chrétien croyant.
    Impossible d’avoir une chronologie de la vie de Jésus qui se tienne surtout pour le Triduum où il place l’Agonie avant la Cène !
    La Transfiguration, il ne la place pas sur le Mont Thabor mais sur une haute montagne...
    etc etc...
    Et la véracité des Evangiles alors ?
    Ne pourriez-vous pas reprendre ce livre et le remettre à l’endroit ?

    Avec ma profonde reconnaissance pour cette bonne parole que vous semez dans toutes les terres !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.