Accueil > La Liturgie pour les nuls > XXIIIème dimanche après la Pentecôte

XXIIIème dimanche après la Pentecôte

samedi 31 octobre 2015, par Abbé Philippe Laguérie

Le lien vers la vidéo sur Youtube :

https://youtu.be/fsBLLIIDOIk

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux foules, un chef s’approcha et, prosterné devant lui, il disait : "Ma fille est morte à l’instant, mais viens lui imposer la main, et elle vivra."
Jésus se leva et le suivit ainsi que ses disciples.
Et voilà qu’une femme, affligée d’une perte de sang depuis douze ans, s’approcha par derrière et toucha la houppe de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même : " Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. "
Jésus se retourna, la vit et dit : " Ayez confiance, ma fille, votre foi vous a guérie. " Et la femme fut guérie à l’heure même.
Arrivé à la maison du chef, Jésus vit les joueurs de flûte et une foule qui faisait grand bruit, et il leur dit :
" Retirez-vous : car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort ; " et ils se moquaient de lui.
Lorsqu’on eut fait sortir la foule, il entra, prit la main de la jeune fille, et elle se leva.
Et le bruit s’en répandit dans tout ce pays.


Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,17-21.4,1-3.

Frères, soyez mes imitateurs, et observez ceux qui se conduisent d’après l’exemple que vous avez en nous.
Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix du Christ : je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore avec larmes.
Leur fin, c’est la perdition, eux qui font leur dieu de leur ventre, et mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, n’ayant de goût que pour les choses de la terre.
Pour nous, notre cité est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ,
qui transformera notre corps si misérable, en le rendant semblable à son corps glorieux, par sa vertu puissante qui lui assujettit toutes choses.
C’est pourquoi, mes chers et bien-aimés frères, ma joie et ma couronne, tenez ainsi ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés.
J’exhorte Evodie et j’invite Syntychè à être en bonne intelligence dans le Seigneur.
Et toi aussi, mon fidèle compagnon, je te prie de leur venir en aide, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi, avec Clément, et mes autres collaborateurs dont les noms sont dans le livre de vie.


Offertoire

Du fond des abîmes. je crie vers vous, ô Seigneur, Seigneur, exaucez, ma prière. Du fond des abîmes je crie vers vous, Seigneur.


Communion

« Tout ce que vous demanderez dans la prière, en mon Nom, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous arrivera » (Marc, 11:24).


Introït

Dicit Dóminus : Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis : in vocábitis me, et ego exáudiam vos : et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis.

Moi, j’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous m’invoquerez et je vous exaucerai, et je ramènerai vos captifs de tous les lieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.